MUSE-BAMBI

J’ai des boutons !

Jamais je n’aurais pensé dire ça un jour, étant donné que je n’avais jamais eu de boutons. Même a l’adolescence, alors que tous mes amis se battaient avec leur problème d’acné, moi, j’étais tranquille.

Et puis la crise sanitaire est arrivée, amenant avec elle obligation du port masque. Au-delà de toutes les contraintes qu’engendre ce port (quasi) quotidien de ce masque, en tissus ou non, j’ai subi un des effets.
Les boutons !!!
Ils sont localisés sur l’arête du nez, le cote des narines, le contour de la bouche et le menton. Si certains, tout petits, disparaissent d’eux même, pour d’autres ce n’est pas la même chose. Un combat de plusieurs ers semaines pour m’en débarrasser puisqu’ils reviennent toujours. Jusqu’à ce que je trouve une potentielle solution (je dis potentielle, car à ce jour elle fait effet, à mais avoir par la suite.).
Qu'elle est donc cette solution « peut-être » miracle.

Une cure au romarin et à l’huile de jojoba.



ALORS COMME CA MARCHE ?

Tout commence, des le réveil.
J’ai changé quelques points de ma morning routine.
Avec beaucoup de regrets et parfois du manque, j’ai supprime mon doux café du matin, que j’ai remplace par du lait au chocolat frappe. Donc un verre de lait au chocolat avec des glaçons. Mais avant d’avaler son verre de chocolat au lait glace, je bois un verre d'eau. Ca élimine toutes les toxines.
Ensuite, je passe à ma cure. 
Je me lave le visage avec du savon au romarin. Je frotte et rince une première fois, puis je réitère le geste une deuxième fois. 
Au premier abord, ce savon adoucit ma peau et la rend plus lisse, ce qui est très agréable.
Ensuite, je m’asperge d’eau floral au romarin. J’en ressens de suite les effets rafraîchissant sur ma peau.
Et ensuite, je mets de l’huile de jojoba. Cette huile attente, les rougeurs et les marques que laissent les boutons.




Pour l’instant, cette technique fonctionne, elle a réduit mes boutons de moitié, maintenant, c’est une affaire à suivre.



C’est bientôt l’arrivée de ma saison préférée. Et comme je ne sais pas attendre, j’ai déjà fait du repérage sur Asos, alors que dehors, il pleut encore comme vaches qui pissent. Pas grave, il peut pleuvoir autant qu’il veut, je fais mon shopping en ligne en attendant les beaux jours.




 1) ASOS DESIGN : Robe à volants superposées 2) ASOS DESIGN: Robe nuisette 3) ASOS DESIGN: Robe à armature en coton 4) & OTHER STORIES : Robe à carreaux 5) ASOSS DESIN : Robe cache-coeur


1) MONKI : Maillot une piece 2) & OTHER STORIES : Maillot une piece rose 3) NEW LOOK : Bikini pistache 4) MONKI : Bikini rouille


1) ASOS DESIGN: Mules
2) ASOS DESIGN : Sandales Felipe
3) BIRKENSTOCK : Arizona Eva
4) VAGABOND : Sandales Layla


1) WEEKDAY : Chemise Tie & Dye         2) EXCLUSIVITE SOUTH BEACH : Chemise de plage







Pour beaucoup, le confinement, fut l’occasion de se remettre à niveau (ou simplement changer de tete) capillairement. Les coupes improvisées, les cures de sébum ou carrément les décolorations. Bref toutes sortes de folies capillaires, parfois bénéfique et parfois…
Pour ma part, une semaine avant le confinement, je m’étais rendu chez un coiffeur. L’idée de basse et que sur ma longue chevelure, je voulais juste couper quelques centimètres, pas plus de deux. Finalement, je me suis retrouvé avec un carré aux épaules, en dégradé, style (sans mentir, j’ai fait un comparatif avec ma photo et la sienne) Tina Turner années 80.
Imaginez le seul, comme on dit !
Confinement errant à point nommé, je me suis dit « pas de soucis, ça aura le temps de repousser ». Sauf que force est de constater que ce dégradé était raté. Qu’ils soient naturels ou raidis, impossible de coiffer mes cheveux.
Là encore, j’ai eu une réflexion et je me suis dit « foutue pour foutue, autant pousser le truc ». Après le visionnaire de trois tuto comment se couper les cheveux soi-même, j’ai pris mon courage, une paire de ciseaux et des élastiques. Je me suis retrouvée dans ma salle de bain à faire la technique des couettes.
Tu sépares tes cheveux en deux, que tu coiffes en couettes, à la meme hauteur (logique) et tu coupes sous les élastiques.
Je ne vais pas vous mentir, cette technique peut s’avérer risquer. Pour ma part coup de bol, j’ai réussi à me faire un carré digne de ce nom.
Déjà rien que ça, mes cheveux ont récupéré une certaine forme (santé) et adieux le dégradé immonde (désolé Tina, mais ça ne va qu’à toi). 
Et puisai entamé une cure (pas de sébum), mais de soins pour guérir mes cheveux fatigués. C’est grâce à la youtubeuse Marine LB que j’ai découvert la gamme Pomelo+Co. J’ai donc prit le SET MATCHA CLEANSE + STYLE, qui comprend un Shampooing Gommant + Après-Shampooing + Shampooing-sec + Texture Spray.


Ensuite, pour renforcer la pousse et l’état de mes cheveux, j’ai acheté un kit de trois huiles de la marque MIRA (que j’ai découvert grâce à une pub Instagram). Ces trois huiles ont pour but de nourrir et d’hydrater le cheveu.



En général, je n’utilise ces huiles qu’une fois par semaine (chacune leur tour et non les trois en même temps)
Je dépose l’huile de Jojoba sur mes pointes.
J’applique l’huile d’Avocat sur mes longueurs et les pointes, je laisse agir une heure et je fais ensuite mon shampooing.
Quant à l’huile de Ricin, je l’applique sur mon cuir chevelu en massant mon crâne plus de cinq minutes et je la laisse faire toute une nuit, le lendemain, je rince le tout.

Je compte faire une vidéo bientôt pour faire le bilan de cette cure capillaire, donc j’en reparlerais très vite.



On ne va pas se mentir, quand le confinement a été annoncé en France, comme beaucoup d’entre vous, ma vie s’est arrêtée. 
J’avais tellement de projets et d’envies. L’un des projets que j’attendais le plus devait d’ailleurs prendre vie en mai. 
En mai, je devais aller vivre à New-York quelques mois, pour ensuite m’y installer définitivement. 
J’avais pour but d’intégrer une compagnie de théâtre et écrire encore plus des scenarii. J’avais déjà plusieurs scenarii de prêt, que j’avais traduit en anglais.
Mais voilà le confinement a été annoncé.
Me voilà donc coincé(en quelque sorte) chez ma sœur, dans un village de Corse du Sud.




Pour autant, comme beaucoup, je me suis mis une certaine routine.
S'il y a des jours où cette routine est assez difficile à tenir, elle aide à garder un certain cap sans se laisser aller,
Bien sûr trainer en pyjama à regarder des films sur Disney + est parfois jouissif, je ne veux pas passer mon confinement à ne faire que ça.
D’ailleurs chacun, vis le confinement comme il le peut et à son rythme. 
Tout le monde n’est pas forcé de se découvrir des nouvelles passions et passer ses journées à se concentrer sur des activités différentes, pour avoir l’impression de gérer son confinement. 
Moi-même, je ne me suis pas plongé dans mille activités par jour. 
Les seules activités dans lesquelles je me suis lancé, ce sont celles que j’ai au quotidien. L’avantage qu’on a quand on bosse de chez soi à l’année, c’est que le confinement n’a pas changé grand chose à ce niveau. 
Alors oui, je me suis fait un petit planning parce que justement, je voulais profiter de ce confinement pour instaurer une nouvelle routine.
Il n’est pas nécessaire de préciser que le café est primordial, pour le bon fonctionnement de ma journée. Puis je bosse sur mon ordinateur 5 à 6 heures par jour, si ce n’est plus. Puis lorsque j’ai enfin terminé, je me lance dans la lecture d’un bouquin, au final, je vagabonde sur les reseaux sociaux






















Blogger Template Created by pipdig